La Charte Erasmus

L'ISNAB bénéficie de la Charte Erasmus pour la période 2014-2020

Charte Erasmus accordée à l'ISNAB cliquez ici 

Dans ce cadre, de nombreux étudiants et des enseignants ont pu bénéficier d'aides à la mobilité pour des stages ou des formations professionnelles, ainsi que de l'Europass Mobilité qui valide les compétences diverses acquises

Aides financières à la mobilité 

- pour les étudiants : stages dans les 28 pays de l'Union Européenne et les pays candidats officiellement reconnus comme tels, pour une durée minimale de deux mois. Il faudra signer un contrat avant le départ en stage et fournir des justificatifs (convention de stage, attestation de stage, frais de déplacement).

- pour les enseignants et les personnels administratifs : périodes de formation professionnelle, linguistique, échanges...

pour plus d'informations, contactez Lucie Daumal Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Europass mobilité

Ce document décrit les périodes de stage ou de formation effectuées en Europe. Il a pour objectif de mettre en évidence les compétences acquises lors d'une expérience professionnelle en mettant en évidence les activités réalisées et les résultats obtenus. Il permet de valoriser efficacement votre expérience de formation accomplie en Europe. Il est remis gratuitement à votre retour de stage.

Pour plus d'informations :

http://www.europe-education-formation.fr/page/europass-mobilite

Consortium de stage Erasmus

L’ISNAB a rejoint en mars 2013 un Consortium de stage Erasmus, organisé par la DRAAF (Ministère de l'Agriculture) et Bordeaux Sciences Agro, et regroupant les  Lycées agricoles de la Région Aquitaine (8 établissements, dont l’ISNAB).

Un consortium est un regroupement d’établissements supérieurs, auxquels peuvent s’ajouter des entreprises ou des collectivités territoriales. L’objectif est de mutualiser les ressources et de simplifier le traitement du financement des mobilités de stage.

Déclaration de stratégie pour la période 2014-2020

L’établissement dispense des formations en BTSA ACSE (Analyse et Conduite des Systèmes d'Exploitations) option Equitation ou viticulture, STA (Sciences et Techniques de l’Agroalimentaire), GEMEAU (Gestion et Maîtrise de l’Eau) et TC (Technico-commercial en Vins et Spiritueux). Il a établi des liens au fil du temps avec des partenaires étrangers, établissements d’enseignement supérieur, entreprises, collectivités locales, afin de permettre aux étudiants d’effectuer des stages à l’étranger, des visites d’étude et des poursuites d’études après l’obtention du diplôme.

Ces liens ont été établis pour répondre d'abord aux besoins des étudiants, en privilégiant le Royaume-Uni pour les poursuites d'études, la langue vivante n°1 étant l'anglais pour les 5 sections de BTSA. Certains liens ont été établis avec des entreprises ou des établissements d'enseignement supérieur au cours de voyages d'études, ou en raison de liens privilégiés d'un enseignant avec un pays ou un établissement d'enseignement supérieur.

Des partenariats spécifiques à chaque filière ont ainsi été établis avec des établissements :

Pour la section Gemeau :

- Avec le CEGEP de ST Laurent, établissement québécois offrant des formations analogues aux BTS français, notamment dans le domaine de l’eau et de l’environnement, avec lequel nous avons conclu une entente permettant l’échange réciproque de quelques stagiaires chaque été. Cet établissement a été contacté au cours d’un voyage d’étude.

- Avec l'université de Cranfield pour des poursuites d’études après le BTSA, dans des conditions favorables, en Master Water Management, pour les étudiants titulaires d'un autre diplôme Bac+3 ou d'un Gemeau en 1 an..

- Avec l’entreprise Mallia à Malte, pour des stages en assainissement et traitement des eaux. Cette entreprise a été contactée lors d'un voyage d'études.

- Avec deux collectivités locales : le Conseil général de la Gironde et la Wilaya d’Adrar (sud-ouest de l'Algérie), une ONG : l’Association France Liberté Gironde, un établissement d’enseignement supérieur algérien : l'Université d'Adrar, pour un projet de coopération concernant l’exploitation des ressources en eaux souterraines, une gestion durable de l'eau : échanges, visites réciproques de délégations composées d’étudiants, d’enseignants, de responsables locaux, organisation d’un colloque… Les étudiants de la section GEMEAU ont ainsi pu étudier le fonctionnement des foggaras, système datant de plus de 4 siècles permettant l’irrigation et l’accès à l’eau dans une région aride.

Liens internet présentant ce partenariat : http://isnab.com/activitespedagogiques/241-la-semaine-dadrar-en-gironde et http://adrar.bordeaux.free.fr/

Pour la section TC Vins et spiritueux :

- Avec l’Université de Lincoln pour une poursuite d’études en BA Management ou Marketing. Cet établissement a été contacté après une recherche sur des établissements supérieurs anglais (LV1 pour les étudiants en BTSA) dispensant des formations proches des nôtres.

- Avec l’Université Agricole de Chine (Yantai) pour des échanges d’étudiants, l’organisation de stages, pour les étudiants chinois : études dans le domaine du vin dans la région de Bordeaux, stages dans des entreprises françaises, pour les étudiants français et chinois : stages en entreprise en Chine, étude du marché chinois du vin. Cet établissement nous a contacté parce que nous proposions une formation dans le domaine du vin et dans la région de Bordeaux. Une enseignante dispensant le chinois LV2 en BTSA TC, il a été établi un accord de partenariat, conclu lors de la visite d’une délégation d’enseignants de l’Université agricole de Chine.

Pour la section STA

- Avec l’Université de Lincoln, Holbeach campus, pour une poursuite d’études en BSc Human nutrition et Food production, avec des stages en entreprise et une formation en alternance possible.

- Des entreprises dans des pays européens et du Maghreb avec lesquelles nous avons déjà établi des contacts pour des offres de stage dans le domaine de la production agro-alimentaire.

Pour la section ACSE, option viticulture :

- Des exploitations agricoles en Europe, où certains de nos étudiants ont déjà effectué des stages, comme à Malte, l’entreprise Mallia (exploitation en agriculture biologique, contactée lors d’un voyage d’étude).

Pour les mobilités de personnel :

Elles concernent essentiellement des mobilités de prise de contact avec des établissements supérieurs (responsable mobilité internationale), de participation à des voyages d'études pour encadrer les étudiants, et une formation qualifiante pour un enseignant (qui a permis de mettre en place une formation WSET (Wine and Spirit Education Trust ) pour les étudiants de la section TC Vins et spiritueux).

Projets de coopération européenne et internationale :

La coopération européenne pour l’organisation et la mise en œuvre de projets de coopération européenne dans l'enseignement et la formation ne concerne actuellement pour l’établissement que les mobilités de stage et les poursuites d’études ; nous ne procédons pas à des échanges, ni d’étudiants, ni de personnel, avec un autre établissement supérieur.

La principale raison est que l’'évaluation des mobilités d'études n'est pas possible dans le cadre actuel, hors expérimentation LMD pour les BTSA.

Nous espérons pouvoir la mettre en place après la validation de l'expérimentation et la mise en place du système de crédits ECTS détaillés, avec nos partenaires étrangers qui dispensent des cours dans les mêmes domaines : University of Cranfield et University of Lincoln (Royaume-Uni), Université Catholique de Milan (Italie), Cegep de St Laurent (Canada) et Université agricole de Chine (Yantai).

Cet objectif ne sera pas réalisable avant l'extension de la réforme LMD à toutes les filières de BTSA.

L'établissement participe depuis 2013 à un consortium, le CESAA (Consortium Erasmus Stages Agricoles Aquitains), qui est un projet porté par la DRAAF-SRFD Aquitaine et Bordeaux Sciences Agro. Ce consortium permet de mutualiser les ressources avec d’autres établissements aquitains pour les mobilités de stage ou d'étude, mais aussi de développer les contacts avec les entreprises et les établissements d'enseignement supérieur à l'étranger.

Participation au Programme sur la modernisation de l'enseignement supérieur, objectifs et impacts

En tant qu’établissements d'enseignement et de formation professionnelle agricole privé sous contrat avec le Ministère de l’Agriculture, l’ISNAB participe au service public d'éducation et de formation. Dans ce cadre, l’établissement remplit 5 missions définies par l’Etat :

1. formation générale, technologique et professionnelle initiale et continue ;

2. participation à l'animation et au développement des territoires ;

3. contribution à l'insertion scolaire, sociale et professionnelle des jeunes et à l'insertion sociale et professionnelle des adultes ;

4. contribution aux activités de développement, d'expérimentation et d'innovation agricoles et agroalimentaires ;

5. participation à des actions de coopération internationale, en favorisant les échanges et l'accueil d'élèves, apprentis, étudiants, stagiaires et enseignants.

Dans le cadre de son projet d’établissement, l’ISNAB a défini 6 axes prioritaires, qui sont déclinés à travers plusieurs actions (présentées dans des « fiches actions »), et parmi lesquels on peut relever :

- « Assurer une formation initiale et professionnelle (continue et en alternance) de qualité » : entre autres, à travers l’organisation de visites d’entreprises, y compris lors des voyages d’études à l’étranger, afin de mieux connaître la réalité professionnelle ; participer à des formations professionnelles (stages en entreprises) y compris à l’étranger, permettant d’améliorer les compétences linguistiques des étudiants. Ceci correspond à la 2e priorité de la stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur.

- « Favoriser l’insertion professionnelle des étudiants et des stagiaires » : à travers le suivi et la préparation des stages à l’étranger, auxquels se consacrent les enseignants maîtrisant des langues étrangères. Ceci correspond à la 1ère et la 4ème priorité de la stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur .

- Mettre en place une politique de communication (favoriser la transparence en communiquant de différentes façons, entre autres par le site internet de l’établissement et les réseaux sociaux)

- Développer la coopération internationale (organisation de voyages d’étude, de visites d’étudiants étrangers, signatures d’accord avec 3 établissements d’enseignement supérieur à l’étranger, projet de coopération impliquant différents acteurs des territoires, locaux et à l’étranger, comme le projet d’Adrar). Ceci correspond à la 3e priorité de la stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur

- Valoriser les compétences des étudiants en favorisant les poursuites d’études post BTS par la recherche de financements, de soutien à ceux qui rencontrent des difficultés financières, et par une politique de modernisation des ressources humaines de l’établissement, permettant de valoriser la formation professionnelle continue (actions de formation collective du personnel, congés individuels de formation, formations) : ceci correspond à la 5e priorité de la stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur.

 

Imprimer E-mail